J’ai peur de ne pas trouver du travail

Mis en avant

J’ai peur de ne pas trouver de travail

*edit 1 an après en fin d’article*

Dans quelques mois, j’arriverai au terme de ma licence professionnelle spécialisée dans la grande distribution.

lemondedejustine-tête-blogueuse

A cause de peu de moyens financiers, je ne peux malheureusement pas continuer mes études vers un Master.

En plus de ça, je ne sais pas non plus quel master pourrait me plaire, je suis perdue face aux nombreuses possibilités de poursuite d’études. Et puis à quoi bon, dans tous les cas , j’ai peur de ne pas trouver de travail, cette peur m’envahit.

Je vais donc devoir sauter à pied joint dans le monde professionnel, le monde du travail . Et je n’ai qu’une peur, ne pas y arriver , ne pas trouver de travail.

Trouver un travail correctement payé, avec une bonne ambiance, pas à 3 h de chez moi, c’est tout ce que je demande, mais finalement, c’est déjà beaucoup.

Depuis petite, j’ai voulu faire une centaine de métier, je suis tellement curieuse et ouverte que j’aime beaucoup de domaines : le social, le commerce, marketing , métiers du Web etc. Et finalement c’est ça qui me perd.
Ai-je vraiment envie de travailler dans la grande distribution pendant des années ?

Bien sur cela me plaît, mais au travers de plusieurs stages durant ma scolarité, j’ai aussi beaucoup aimé d’autres secteurs.

e me sens une nouvelle fois perdue, comme à chaque fin d’année scolaire face à cette immense question :

Que vais je faire l’an prochain, que vais je faire de ma vie ?

Bien sur j’ai besoin d’argent comme tout le monde, mais je ne prétends pas à 3000 euros par mois. Je veux bien aller travailler à plus d’une heure de chez moi, mais faudrait il encore que ma vieille voiture ne rende pas l’âme, puis à quel prix ?

Parfois j’ai l’impression, que j’ai continué mes études, pas pour rien, mais pour échapper toujours un peu plus à l’appel du travail, de cette peur que cela me procure.

On me dit souvent que dans le secteur de la grande distribution, on peut commencer tout en bas et ensuite gravir les échelons, cependant, est ce que ça va marcher ?

Personnellement je n’ai pas envie de ranger des boites de conserves pendant 30 ans.

Puis y a cette envie d’avoir des enfants et pas dans une dizaine d’année, je vous les déjà dis plusieurs fois, c’est ça que je veux le plus au monde et pour cela, il faut des sous et pas être séparé à 3000 km de l’homme que j’aime.

Franchement, j’angoisse, j’ai peur de ne pas y arriver, de ne pas trouver un job où je suis épanouie, car c’est bien cela le plus important, vu qu’on passe les 3/4 de sa vie à travailler, autant qu’on s’y sente bien.

Si vous, qui me lisez, êtes dans le monde du travail, vous pouviez me faire part de votre expérience, des craintes que vous avez eu, ou avez, ça m’aiderait beaucoup. En attendant, j’essaye de ne pas trop y penser et de chercher déjà un boulot avant la fin de l’année scolaire.

Edit / 1 an après : 

En relisant cet article que j’avais écrit il y a plus d’un an, j’ai décidé de revenir dessus et de vous dire ce qui s’est passé. Tout simplement, car je pense que si vous avez tapé les mots “peur de ne pas trouver de travail” sur google c’était aussi pour trouver des solutions, pour être rassuré.

Il s’est trouvé qu’après 3 mois de recherche, j’ai trouvé en septembre 2015, un travail.

J’ai un peu galéré à trouver, parce que je n’avais pas assez d’expérience, mais comment voulez vous avoir 2 ans d’expérience si vous sortez de l’école ? Je crois que c’est un peu le problème de notre pays en ce moment.

A l’école , comme beaucoup d’étudiants, j’ai fait des stages, j’ai bossé l’été mais j’ai bien entendu pas eu le temps d’avoir 2 ans d’expériences. Il faut bien que quelqu’un nous laisse une chance pour s’en faire non ?

Puis une entreprise m’a contacté, celle qui m’a donné ma chance à moi,  à 1h de chez moi, j’y suis allée , j’ai été embauchée pour un poste qui n’a rien à voir avec mes études, mais qui me passionne tout autant, surtout grâce au blog : le community management.

J’ai tellement grandit en travaillant, ça n’a pas été facile, mais j’ai appris de mes erreurs, comme le salaire que j’ai demandé en arrivant et finalement ce qu’il me fallait vraiment pour vivre, j’ai aussi compris tout ce pognon jeté dans l’essence pour aller travailler avec 3 h de route par jour.

J’ai compris aussi que j’avais du potentiel, que je pouvais très bien travailler, j’ai grandis , j’ai beaucoup plus confiance en moi, j’ai l’impression d’être devenue adulte cette année.

J’ai compris aussi à quel point notre pays est mal foutu, aujourd’hui , je suis au chômage . Et ce n’est pas une fatalité, car c’est moi qui l’ai décidé. J’étais effrayée à l’idée de refuser un CDI mais j’ai pris ma décision consciencieusement.

Je ne veux pas d’un travail qui me rend malade. Et la peur de ne pas trouver de travail ne doit pas non plus vous rendre malade.

Je m’apprête à faire une nouvelle formation pour devenir webdesigner, finalement cette année de travail, pas si facile que prévue m’a permis de trouver ma voie, de savoir ce que je voulais faire mais également ce que je ne voulais pas.

Et 3 h de trajet ce n’est plus envisageable.

Au delà de la fatigue, c’est plus de 3000€ d’essence et péage en 1 année, sans compter les réparations de ma voiture qui a douloureusement souffert de la route.

J’ai décidé de me former à un métier qui me passionne pour travailler en freelance, pour moi et sait on jamais, un jour ouvrir une agence de community management / webdesign.

Je crois, qu’aujourd’hui, en France, il faut avoir un peu de “culot”. Je comprends bien que ce n’est pas ” envisageable” pour certains, qui ont surement une famille à nourrir, des enfants etc… mais j’ai décidé de faire ce choix, maintenant, avant qu’il soit ” trop tard”. Même si je pense, qu’il n’est jamais trop tard.

Et même si votre situation est désastreuse, vous ne devez pas baisser les bras. Vous avez forcément du potentiel, vous pouvez surement trouver une formation ou alors vous trouverez du travail. Ça prendra peut être du temps, mais de toute façon nous sommes “tous” dans le même panier. Vous y arriverez et je vous le souhaite.

Alors à vous, qui sortez peut être de l’école ou qui galérez à trouver du boulot, ne vous découragez pas, c’est pas facile, ça ne l’est pour personne et c’est normal d’avoir peur de ne pas trouver de travail mais dites vous qu’ il y a forcément une place pour vous quelque part.

Si vous n’avez pas d’expériences, essayez de trouver des petits boulots alimentaires histoire de pas être dans la galère financièrement et formez vous, construisez un projet et surtout croyez en votre potentiel !

 

Un petit mot doux ?

  1. Je ne sais pas si je devrais te laisser ce message, car il ne commence pas au top, mais rassure toi il finira bien =)
    Je suis rentrée dans la grande distri en apprentissage. Rayon fromage coupe, j'ai mon bac et j'ai fait 7 ans de grande distri toujours au même rayon, toujours au même poste.
    J'ai fait plusieurs magasin différent. Ce qui ressort c'est que pour y arriver, soit tu as un gros coup de bol soit il faut être un peu vicieux. J'ai eu de supers chefs et d'autres très cons. Chaque magasin est différent, mais le mode d'évolution reste le même.
    Aujourd'hui, cela fait 1 an et demi que je suis assistante commerciale (rien à voir avec la grande distri) et c'est royal. j'ai des horaires un peu comme je veux. Je suis chef de moi-même et mes collègues sont très sympa. Je ne te connais pas assez pour savoir ce qui te plairait le +. Petite ou grosse boîte ? Je sais juste que j'ai 25 ans et que j'ai exercé dans 8 boîtes différents et que j'ai aussi nettoyé des chiottes et été commerciale. C'est à toi de faire ton expérience. Tu vas aimer ou pas, mais à force de chercher on fini toujours par trouver son bonheur et je te le souhaite vraiment 😉

  2. Il y a aucune raison pour que ça se passe mal. Evidemment je ne vais pas te dire que c'est facile, je sais ce que c'est de se sentir perdu et c'est très flippant de se lancer mais du moment que t'as les compétences qu'il faut et que tu bosses pour y arriver, t'y arriveras. Courage!

  3. Je ne pourrais pas te donner mes expériences dans le monde du travail, parce que je suis un peu dans la même situation que toi. Je suis certes encore aux études pour 3 ans, mais ça fait 2 ans que je cherche un job pour les week-end et vacances, et je ne trouve rien. C'est pas la fin du monde, mais ça me décourage. J'aimerais travailler dans le social, je vais faire 3 ans d'études pour cela, mais est-ce que je vais trouver un job dans ce que j'aime? J'ai peur de faire des études pour un job que je ne saurais jamais exercer. Je n'ai aucune envie de faire des études dans le social, et de finir ma vie derrière un bar ou une caisse. Voir ma mère autant galérer à trouver un boulot me pousse dans cette idée de la peur de l'avenir. J'espère pour toi que ça ira, ne perd néanmoins pas espoir.. 🙂

  4. Hello

    as-tu pensé au master en alternance ? ça peut aider pour l'aspect financier et c'est une bonne transition avec la vie pro … surtout que ça donne à ton cv une expérience significative.

  5. Coucou! En lisant ton article je me suis dit "Je suis pas la seule"!
    Je m'explique: j'ai terminé ma licence pro (dans le bâtiment) l'an dernier et bien sure avec la crise et tout et tout ma plus grande peur était de ne pas trouver de boulot! Finalement j'ai trouvé un CDI pas très loin de chez moi une semaine après la fin des cours. Bon c'est pas le job de mes rêves et je sais que je ferais pas ça toute ma vie mais je suis contente d'être enfin dans le monde du travail. Le problème c'est que "Monsieur" travail en déplacement la semaine donc en attendant qu'il trouve un travail dans le coin et qu'on se pose vraiment (maison, enfants…) je suis chez mes parents!
    Bref tout ça pour dire que même si tu ne trouves pas LE travail parfait du premier coup c'est pas grave cela peut être qu'un plus pour toi et ton CV. D'ailleurs je pense que l'époque ou "on choisit un métier pour la vie" est bien révolue donc rien ne dit que tu feras le même job pour toujours!! =)
    En tout cas sache tu n'es pas la première à te poser toutes ces questions donc je te souhaite bon courage dans tes recherches!

  6. Merci beaucoup de m'avoir partagé ton expérience, en plus c'est dans le même secteur, je pense que je vais me lancer puis si ça me plait pas, je changerai et si j'ai besoin de reprendre les études je le ferais 🙂 Vraiment merci ! bisous <3

  7. Bonsoir, oui j'y ai pensé, mais en fait j'ai des problèmes de voiture, les aller retour entre mon appart en campagne et la ville vont me coûter mon salaire en alternance si ma voiture arrivait déjà à tenir le coup :s puis quel master ? y en a aucun qui ne me tente vraiment et c'est aussi ça le soucis. Mais merci d'avoir eu l'attention de me le suggérer. Bonne soirée à toi 🙂

  8. Oui c'est sur que cette époque est révolue, je pense que je vais me lancer et comme tu dis si ça me plait pas je changerai, puis au niveau perso, il ne manque plus que je trouve un travail pour ensuite commencer à penser à avoir une famille et c'est ce que j'ai vraiment envie alors c'est pour ça je crois que je m'inquiète et me met la pression. En tout cas merci de m'avoir partagé ton sentiment. Passe une bonne soirée de St Valentin 🙂

  9. Bonjour, je viens de lire ton article et il me parle complètement car je suis à peu près dans la même situation que toi. Tout d'abord je voudrais te dire que tu es jeune et que même si tu choisi un travail que tu n'apprécies pas trop au début, prends-le, il y aura toujours de l'expérience à prendre, ça te servira toujours un jour.
    Moi je n'ai toujours pas d'emploi à bientôt 26 ans mais ça va venir, le monde du travail est dur. J'ai commencé à 19 ans à travailler en faisant du baby sitting puis en travaillant dans une maternelle en faisant des remplacements et ça pendant 5 ans. Entre temps, j'ai repassé mon bac, passé mon permis de conduire, fait mes études de décoratrice par correspondance. Une fois mes études finies, je n'ai pas trouvé de travail car pas d'expérience, je me suis mise en autoentrepreneuse mais les clients me trouvaient trop jeune à 22 ans pour me lancer, ce fut un flop…j'ai postulé sur M6, pas d'expérience non plus même si j'ai eu un entretien et que j'ai failli être prise. Je suis rentrée dans une boite de paysagisme où j'ai appris sur le tas et là je me retrouve sans presque rien. Ce n'est pas une fatalité chaque expérience est bonne à prendre, je serai décoratrice un jour…Je travaille aussi quelques jours par mois dans une association pour les gens qui bégayent, je parle autour de moi si quelqu'un ne connait pas quelqu'un pour un boulot…
    Tout ça pour te dire, que tu vas y arriver, peu importe le chemin que tu as à faire, j'en suis sure. Ne te décourages pas!

  10. Courage ma belle! Y a rien de plus flippant mais une fois que tu y sera, ce sera le pieds! Et dis toi que tout est une affaire de compétences. Tu es formée, si tu arrive à faire belle impression au début et à réaliser correctement les tâches qui te sont confiées, tout se passera bien! Et ne t'arrête pas aux "expérience de 2 ans exigée" dans les petites annonces, tente quand même, parfois ça fonctionne 😉
    De bisous, je t'envoie tout le courage que je peux à travers cet ordinateur! ♥