Ma première fois en spéléo , une expérience géniale !

 

Ma première fois en spéléo , une expérience géniale !

Dimanche dernier, j’ai pour la première fois, fait de la spéléo. Et j’ai bien sur décidé de partager cette expérience avec vous.

Mon copain nous avait inscrit quelques semaines auparavant et pour être honnête, je flippais d’avance.

La pénombre, les endroits trop étroits, ce n’est pas trop mon truc, du moins je pensais. J’appréhendais réellement cette première fois.

Puis il s’est avéré que je me suis éclatée et que ça m’a fait un bien fou.

Nous sommes partis direction un petit village du Sud-Ouest , au fin fond du Tarn et Garonne( 82 représente mdr) dans un village appelé Bruniquel ( allez je fais un peu de pub pour les jolis coins de ma campagne).

On a fait ça avec des amis et un collègue de mon chéri qui est expérimenté en spéléo depuis 20 ans. Il nous a équipés. Casque, lampe torche, harnais, mousquetons, sacs remplis de nourriture pour un pique-nique 4 étoiles : petit rosé, Ricard , apéro, salade et même un gâteau, j’avais jamais ça de ma vie.

Personnellement, si on me dit que je vais manger dans une grotte, je ne pense pas à prendre tout ça, un casse dalle et puis c’est tout ^^.

Et c’est parti, on a du marché un peu beaucoup, pour bien décrasser nos poumons de fumeurs (nous fumons tous et n’avons pas trop l’habitude de grimper) perso, j’en bavais déjà , rien que la marche, une bonne côte et nous arrivions après avoir bien glissé (moi surtout ahah) dans la boue , j’étais déjà sale avant même de rentrer dans la grotte.

Nous voilà à la grotte et maintenant va falloir commencer notre expédition.

Lampe allumée, nous devions faire très attention où nous marchions car avec l’humidité, certaines pierres glissées. Puis sont arrivés les moments où nous devions ramper, escalader pour passer aux « salles » suivantes.

J’ai adoré cette ambiance à la Indiana Jones où il faut passer des étapes difficiles ou stressantes pour ma part (notamment quand il fallait longer la roche au-dessus  du vide) on était bien sur sécurisés par des cordes mais j’ai quand même flippé.

Puis pour accéder à l’endroit où nous allions manger, la boite aux lettres, il fallait d’abord descendre dans un trou qui se laisser glisser sur une paroi pour descendre, sachant que le « plafond » nous collait au nez, c’était vraiment très étroit et autant dire qu’il ne fallait pas avoir un trop gros bidon.

Nous sommes enfin arrivés dans la salle, avec pour ma part plein de bleus aux genoux , aux bras , des griffures, ce dont je me suis aperçue qu’une fois rentrée chez moi.

Un silence pas possible, ça ne résonnait pas, c’était juste le calme. On a posé une couverture de survie par terre en guise de nappe, on a allumé des bougies et on a mangé comme ça, par terre, dans une ambiance que je n’aurais jamais pensé connaitre.

Vous savez ce genre de moment si singulier, qu’on ne vit qu’une fois dans sa vie, un repas entre amis, dans une grotte, éclairés à la bougie. J’ai vraiment adoré ce moment, qui me restera longtemps en mémoire.

Une fois le repas fini, il fallait bien repartir en refaisant tout ce chemin mais à l’envers et j’ai trouvé bien plus dur le retour, j’ai notamment eu beaucoup de mal à grimper sur une pierre qui était un peu trop haute pour mes jambes de 1 m et tout le monde m’a aidé, doudou notamment qui m’a tiré tellement fort sur les bras que le lendemain (quand je vous écris) j’ai l’impression que mes omoplates allaient s’arracher.

Ce que j’ai adoré dans cette expérience, c’est ce sentiment de compassion, d’entraide, chacun s’aidait à passer des obstacles, bien sûr que nous étions amis mais même, on sentait une cohésion que j’ai particulièrement apprécié.

Une fois sortie de la grotte, on se sentait un peu comme des aventuriers qui n’avaient pas vu le soleil depuis quelques heures. Il a fallu redescendre la forêt, assuré par une corde, tellement ça glissait. Pour vous dire j’ai passé ma journée sur les fesses à faire du « tobogan » .

Nous avons bu un café tous ensemble et sommes repartis chez nous, complètement crevés !

Un bon bain, la découverte de tous les bleus, griffures et un bon sommeil après cette journée tout simplement géniale.

Si un jour vous avez l’occasion de faire de la spéléo , même si vous avez peur comme moi au début, d’avoir peur du noir, d’être claustrophobe, essayez quand même car personnellement il me tarde déjà la prochaine fois que j’irais en faire, c’était une super expérience, on s’est dépensait, on a grimpé comme des gosses, on s’est entraidé, on a vécu des choses qu’on ne vit pas tous les jours et ça m’a fait un bien fou.

Je pense que vous l’aurez compris, j’ai adoré ! Je suis absolument désolée pour l’absence de photo, mais même si j’avais pris mon appareil, ça ne rendait pas bien. Avez vous déjà fait de la  spéléo ? Vous avez aimé ? Ça vous donne envie ?

6 Comments

  1. Reply
    Aurélie- Aunatur-elle

    Quelle jolie expérience =)
    Pour ma part j’en avais fait étant petite en classe verte et je me souviens que j’avais eu une peur bleu de rester coincer, de ne pas pouvoir respirer car on passer vraiment dans des endroits très étroits où il fallait ramper ! En tout cas entre amis et un petit repas éclairé à la bougie, ça doit être sympa =)
    Gros bisous ma belle !

    1. Reply
      lemondedln82

      Oui vraiment au début et même par moment j’avais un peu peur mais c’est surtout avant d’y aller que j’appréhendé trop mais c’était génial 😀 Bisous

    1. Reply
      lemondedln82

      Complètement ! pour te dire y avait un monsieur de 72 ans avec nous et il a tenu le coup alors tout le monde peut le faire 🙂 celui qui nous a emmené le fait parfois avec des groupes d’enfants autistes aussi. En tout cas je pense que ça se sent dans mon article mais j’ai vraiment adoré 🙂 prochain défi, saut en parachute ^^ Bisouss

Un petit mot doux ?