Comment avoir confiance en soi ? mes conseils !

Avoir confiance en soi, mes conseils. Le monde de Justine

Comment avoir confiance en soi ? mes conseils !

Aujourd’hui, je voulais te parlais de confiance en soi. Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit d’article “humeur”,d’ailleurs… J’avais très envie de te raconter mon histoire et de t’expliquer comment aujourd’hui, je peux dire que j’ai enfin confiance en moi. Et tu le verras dans cet article, c’était pas gagné d’avance.

Avoir confiance en soi, mes conseils. Le monde de Justine

La confiance en soi et moi ça faisait 2 !

Depuis toute petite, je n’ai jamais eu confiance en moi. Pour être plus précise, je pense que ça a commencé en entrant à l’école. Ça parait logique en même temps, c’est souvent quand on commence à côtoyer d’autres personnes que notre estime de soi change. A part, si bien entendu on a eu des parents ou une famille méchante qui se moquaient de nous…Ce n’est évidemment pas mon cas.

Depuis petite , je me suis toujours sentie à part. Non pas que j’étais seule mais parce que je ne pensais pas comme la majorité, parce que ce qui me plaisait n’était pas commun et que j’avais peur des moqueries.

Que mon physique était différent. Qu’à 10 ans, j’avais déjà des seins, mes règles, que j’étais plus petite que tout le monde… à cette période, je n’avais pas encore de problèmes de poids mais le sujet était déjà présent et on me disait déjà de faire attention à ce que je mangeais et puis vous connaissez la suite…si vous ne la connaissez pas, je vous laisse lire mon article sur les troubles du comportement alimentaire. C’est un article très personnel, que j’avais eu très peur de publier à l’époque puis qui finalement m’a permis d’aider l’une d’entre vous et ça , ça n’a pas de prix pour moi !

Revenons à nos moutons, en clair, la peur du jugement m’a toujours freiné à ouvrir ma bouche pour dire ce que je pensais. J’avais peur qu’on se moque de moi, qu’on me catégorise, que tout le monde se mette contre moi. Encore aujourd’hui, je déteste les conflits et j’ai du mal à accepter qu’on ne m’apprécie pas, je sais que c’est normal mais forcément ça blesse mon égo,  moins maintenant mais ça serait mentir de dire le contraire.

On m’a souvent fait chier avec mon physique , avec les “oh t’es toute petite”, “minimoys” et je t’en passe , puis au collège, quelques insultes sur mon poids pour couronner le tout. Le physique c’est la première chose que quelqu’un voit de toi, tout le monde n’essaie pas de gratter la surface, Beaucoup de personnes se contentent de juger la vitrine et si t’es petite, trop grande, grosse, trop maigre, que t’as de l’acné ou que j’en sais rien t’es mal habillé , on t’insulte, on se moque de toi. Les enfants et adolescents peuvent être de vraies saloperies. Et je ne vais pas cracher dans la soupe, il m’est souvent arrivé de me moquer de certaines personnes, pour ne plus être la bizu de service et défouler ma haine sur “des proies faciles” et bien évidemment je le regrette. Et si j’ai causé du tort à quelqu’un à cette époque, je m’en excuse profondément.

Ma confiance en moi n’a fait que chuter au fil des années, après les insultes sur le physique, c’était des insultes du genre ” pute” qui pouvait raisonner. Enfin bref, la vie d’une adolescente lambda, surtout ne prends pas cet article dans le sens ” j’ai besoin de râler, mon adolescence était pourrie” , non, aujourd’hui je m’en fous, ça ne me blesse plus, ça devait être comme ça et si je n’avais pas vécu ça , j’en serais pas là aujourd’hui. Et puis j’ai aussi vécu de supers moments de bonheur à cette période là.

Enfant, adolescente, j’ai toujours été naïve, influençable ( encore un peu aujourd’hui, malheureusement, mais j’y travaille) et je disais oui à tout et à tout le monde, puis un jour j’en ai eu ma claque de me laisser marcher sur les pieds et j’ai dit Non et là c’était un peu la rébellion. Bon j’arrête de parler de moi, passons à mes conseils pour avoir enfin confiance en soi .

Mes conseils pour avoir confiance en soi

`Je ne vais pas te mentir, il y a du travail, ça ne se fait pas en un jour. J’ai du vraiment travailler sur moi même pendant un bout de temps. Je n’ai pas 100% confiance en moi et heureusement, je pense qu’il faut quand même avoir une capacité de remise en question, sinon on avance pas non plus. Le but n’est pas de devenir narcissique et d’avoir un ego de folie non plus.

  • Arrêter de se comparer

Se comparer sans arrêt frustre énormément. Chaque personne est différente et il faut savoir gratter un peu la surface. Quand on est sur internet, qu’on regarde les profils facebook, les photos instagram, on en prend plein la gueule. Pendant longtemps, je me faisais des réflexions du genre ‘ waouh elle a réussi sa vie, elle ne fait que voyager, elle a déjà des enfants, elle a un boulot formidable , elle est mince ou encore comment fait elle pour avoir autant d’abonnés nananananana” et un sentiment de jalousie m’envahissait. Je me faisais du mal toute seule.

Les gens vous montrent ce qu’ils ont envie de vous montrer, jamais une personne va mettre en avant ( à part moi dans cet article ahah) ses mauvais côtés,  ses échecs etc… Je sais que c’est pas facile d’arrêter de se comparer mais fais y attention et tu verras que c’est toi qui te fait du mal, pas cette personne. En te comparant aux autres, tu perds ton temps. En plus, ce n’est parce que tu vois les belles choses qu’une personne met en avant , qu’elle n’est pas passée par de mauvais moments. Vis tes propres rêves, réalise tes propres objectifs, ça t’apportera tellement mieux !

  • Cesser d’être son pire ennemi

Je me suis souvent considérée comme ma propre ennemi. Pendant longtemps, je m’insultais dans ma tête face au miroir, je m’infligeais des régimes drastiques qui m’affamaient, je ne prenais pas soin de moi, je faisais tout pour être malheureuse en fait. C’est tellement plus facile de ne pas être heureux. D’ailleurs, pose toi la question : est ce que j’ai envie d’être heureu(x)se ? beaucoup de gens ne l’avoueront pas mais se plaisent dans le malheur. C’est un véritable confort de ne jamais aller bien, de toujours se plaindre . Et finalement, il faut du courage pour être heureux.

C’est vraiment en découvrant le développement personnel, à m’intéresser à la méditation, au bouddhisme, au “positivisme” que j’ai compris ça. Aujourd’hui, je peux affirmer que je m’aime. L’écrire est un grand pas pour moi. Si mon “moi” d’il y a quelques années voyait ça , elle aurait rigolé. Tu es la seule personne qui sera avec toi jusqu’au bout alors autant l’apprécier non ? Pareil pour ton physique, pratiquer de la gratitude envers ce dernier peut vraiment changer ta façon de te voir. Ton corps est précieux, c’est grâce à lui que tu peux vivre, que tu peux respirer, penser, sourire,rire, chanter et je t”en passe … N’oublie pas que nous sommes nos choix. Si tu décides aujourd’hui, d’être heureux, de t’aimer, tout changera.

  • S’accepter

Ça rejoint un peu le point précédent mais s’accepter est la démarche à suivre pour avoir confiance en soi. J’ai pas vraiment expliquer pourquoi c’était si important d’avoir confiance en soi, c’est assez logique mais de mon point de vue, lorsqu’on ne croit pas en soi, on est comme en repli face à soi même, à ses rêves et face aux autres. Ne pas croire en soi, en son potentiel empêche de réaliser ses objectifs. Il y a une citation qui disait un truc du genre : Si tu crois en ton potentiel, si tu t’en crois capable alors tu as fais la moitié du chemin. Et c’est exactement ça.

Tu dois apprendre à t’accepter. Pense à te complimenter, à prendre du recul face au miroir ( que ce soit pour le physique ou pour l’esprit) et juge toi objectivement. A force, tous les jours, de te faire des compliments, ça va rentrer dans ta tête et tu vas commencer à y croire. Ce n’est vraiment qu’en t’acceptant que tu avanceras.

Tu peux également faire ce petit exercice que je conseille souvent. Allonge toi, ou assis toi dans un endroit calme où tu ne seras pas dérangé(e), ferme les yeux et imagine toi enfant. Cet enfant (qui est toi) te regarde, que fait-il ? est-ce qu’il sourit , pleure ? où est-il ? tu peux essayer de l’imaginer dans un de tes souvenirs (positifs ou négatifs) ou dans un endroit imaginaire. Ensuite, prend sa main dans la tienne, ressens cette innocence, cette joie et cette pureté, fais lui un câlin. Quand j’ai fait cet exercice la première fois, je me suis mise à pleurer, j’ai senti une chaleur qui m’envahissait. Et j’ai compris. Cet enfant mérite t-il que tu le déteste ? Trouves tu cet enfant moche ? mérite t’il d’être triste, déprimée, en colère ?

Je te laisse répondre à tes propres questions, je pense que tu comprendras en faisant l’exercice. En tout cas, c’est un exercice qui m’a complètement métamorphosé alors bien évidemment , je te conseille de le faire.

  • Visualiser et s’affirmer

Il y a quelques temps je te parlais de ma pratique de la visualisation et de l’affirmation sur le blog.Ces techniques te permettent de réaliser tes objectifs et de booster ta confiance en toi, ton potentiel. A force de répéter , tu te persuades. Ce sont des réels moments d’imagination qui te donnent le courage d’avancer et de te surpasser. Et surtout il faut apprendre à écouter son coeur, écouter son intuition. 

  • Se surpasser et sortir de sa zone de confort

Expérimente d’autres horizons. En sortant de ta zone de confort, en te surpassant, tu vas te prouver à toi même que tu en es capable. Si par exemple, comme moi, tu n’aimes pas parler devant des gens, fais le. Je fais partie de ces personnes qui ont le ventre retourné, les mains moites et des tremblements quand il s’agit de parler devant des personnes, que ce soit en cours ou sur un sujet où je ne me sens pas forcément à l’aise.

Du coup, ce que je fais c’est que lorsque j’ai l’opportunité de parler , je le fais. Quand en cours, le prof pose une question, demande d’expliquer quelque chose, je prend mon courage à deux mains et je me lance directement, sans trop penser et ça se passe bien. J’ai toujours peur, j’essaye d’analyser et comprendre pourquoi j’ai si peur et je sais pourquoi mais maintenant j’y travaille.

Je ne peux que t’encourager à affronter tes peurs, tu seras tellement fier(e) de toi après. Tu as peur du vide, des araignées, de prendre la parole ou je ne sais quoi alors fonce dans le tas et surpasse toi, tu verras le bien que ça fait.

Voila pour cet article, j’espère réellement avoir pu t’aider à voir les choses autrement et avoir réussi à te donner les clés pour enfin croire en toi. N’hésite pas à pratiquer la visualisation et l’affirmation. Répète toi tous les jours que tu es bonne personne, que tu es fort(e), que tu en es capable, tu verras l’énergie que ça procure, c’est assez magique et radical.

N’hésite pas à me raconter ton expérience avec la confiance en soi, tes astuces si tu y es arrivé(e) ou encore si tu vas mettre en pratique mes conseils.

17 Comments

  1. Reply
    twinklegirl

    Hey! Je pense que je te l’ai déjà dis mais j’adore vraiment vraiment ton blog (et je pense que c’est important de le re-dire haha). Pour le moment, j’ai un peu abandonné le mien car je travaille sur d’autres plans de ma vie mais si j’avais continué, il ressemblerait surement assez au tien dans le contenu. Tous les sujets que t’abordes m’inspirent beaucoup dans ma vie et je t’en remercie.

    Petite, j’étais très calme et renfermée. On me disait sans cesse “Parle plus fort, on ne t’entend pas”… Puis, bon l’adolescence toussatoussa avec les difficultés de se faire accepter dans un groupe, les critiques, etc. Pas facile non plus. Et là, je travaille beaucoup pour avoir confiance et je tente des choses que je n’ai jamais fait (j’ai été présentatrice d’ une compétition de chinois où je devais non seulement parler devant toute une salle et comprendre ce que mes collègues chinois me disaient-j’apprends le chinois depuis 4 ans-mais c’était vraiment pas de la tarte). Il y a eu peut-être quelques petits “ratés” mais en général ça s’est très bien passé et je n’en suis pas morte haha)

    Fin bon, assez de blabla…

    Bonne soirée!

    1. Reply
      Le monde de Justine Post author

      Merci beaucoup beaucoup <3 Quand on dépasse ses peurs on progresse vraiment mais ça demande beaucoup de courage, bravo à toi en tout cas et merci infiniment pour ce super compliment qui me touche beaucoup <3 Bisous et bon dimanche.

  2. Reply
    Merveille Beauté

    Coucou ma belle !
    Quand on est ado je pense qu’on a tous un moment ou un autre une baisse de confiance en soi c’est pas toujours évident !
    Il faut vraiment éviter de se comparer aux autres moi ça m’arrivais beaucoup il y a une époque et ça me rendait triste maintenant j’essaye de tracer mon chemin un point c’est tout 🙂
    Bisous <3

  3. Reply
    Aurélie - Aunatur-elle

    Coucou ma belle,
    C’est un très bel article. Je n’ai jamais vraiment eu confiance en moi non plus … mon blog m’a aidé à assumer et affirmer ma personnalité et à avoir plus confiance en moi mais je pense qu’il y a encore du travail. Tu as raison finalement le pire ennemi qu’on peut avoir c’est nous-même. On est beaucoup trop sévère, exigeant avec nous-même !
    Je suis ravie de voir que tu as fait du chemin de ton côté et merci de partager ton expérience avec nous !
    Gros bisous <3

    1. Reply
      Le monde de Justine Post author

      Coucou ma belle, c’est vrai que je n’en ai pas parlé dans l’article mais comme toi mon blog m’a aidé à assumer mes opinions et mon physique toute cette bienveillance dans les commentaires et ces compliments m’ont aidé à comprendre que j’étais pas une merde 🙂 gros bisous ma belle

  4. Reply
    lasnoopette

    Coucou 🙂
    Je me reconnais beaucoup dans ton récit. J’avais le même problème que toi car j’étais trop maigre (au goût des autres et ça m’a beaucoup dérangé, surtout que je suis petite de taille). Donc maigrichonne et petite… J’avais l’impression que personne ne me prenait au sérieux à cause de ça. Du coup, je me cachais derrière une carapace et c’était tout simplement pas moi !
    Tout comme toi, je commence à sortir de ma zone de confort et à m’aimer ! Ne pas me juger moi-même ni me blâmer et je suis beaucoup plus épanouie 🙂
    La route est encore longue mais c’est déjà ça 🙂
    Bisous

    1. Reply
      Le monde de Justine Post author

      Je suis contente que tu ai réussi à sortir de ta zone de confort et à avoir un peu + confiance en toi, le chemin est très long, personnellement j’avance, petit à petit c’est déjà beaucoup mieux mais y a encore du travail 🙂 Bisouss

  5. Reply
    Aglaé

    Ton article m’a beaucoup plu, j’ai trouvé tes mots et tes idées très vraies. Ça m’a fait réfléchir.
    Notamment “C’est tellement plus facile de ne pas être heureux”. Voltaire disait “il faut vouloir être heureux et y mettre du sien'”.
    Effectivement se comparer ne sert à rien. Les gens nous montrent un côté valorisant d’eux-mêmes, on ne sait pas ce qui se cache sous vie en apparence parfaite…
    Tu parles aussi de la visualisation. Je fais de la sophrologie, ça m’aide beaucoup notamment contre le stress.
    Bref merci pour cet article !
    Bises
    Aglaé

  6. Reply
    Sam

    Article super touchant, super juste!

    Tes conseils sont vraiment chouettes, moi-même j’essaye d’en suivre quelques uns depuis quelques temps et j’avoue que du coup ça va mieux ; le truc c’est que j’ai toujours autant de mal à aller vers les autres quand je ne connais pas, par exemple si un groupe est déjà formé et que je doit l’intégrer seule bah c’est très dur pour moi.

    J’essaye, tout comme toi, de me forcer à affronter mes peurs, mes angoisses, et je suis fière de tout ces petits pas réalisés chaque jours. Tu peux être fière de toi, tes articles aide bcp.

    Bises, Sam

    1. Reply
      Le monde de Justine Post author

      Merci beaucoup 🙂 chaque petit pas de plus fait la différence , bravo pour tous ces efforts que tu fais, ça paye c’est sur. Et merci beaucoup pour ton message qui me touche … à un point que tu n’imagines même pas. Bisous

  7. Reply
    Flavour Beans

    Une fois de plus, tu nous ponds un petit miracle! Je pense que ce genre d’articles peut aider beaucoup de gens, et c’est là tout la beauté du blogging. Pour ma part j’ai eu aussi pas mal de soucis de ce côté là et je suis toujours entrain de travailler tout ça… C’est dur mais ça vaut le coup !

Un petit mot doux ?