Recette zéro dechet pour fabriquer ses pastilles lave-vaisselle

Mis en avant

Recette zéro déchet : Fabriquer ses pastilles pour le lave-vaisselle !

Ca y’est  je prends enfin le temps d’écrire cet article qui vous avez bien donné envie suite à un post Instagram où je vous montrais mes pastilles lave-vaisselle maison. J’ai mis du temps dans ma démarche zéro déchet à en venir à la vaisselle. Mais chaque chose en sont temps.

Au niveau de la vaisselle à la main, j’avais tenté le savon de Marseille qui personnellement me convient très bien et que je trouve très efficace, mais malheureusement mon copain n’aime pas du tout, donc on a toujours actuellement du liquide vaisselle en flacon. Avant de vous donner la recette de mes pastilles, je souhaitais vraiment vous dire que même si ce n’est pas parfait, même si vous ne faites pas tout d’un coup, on s’en fiche !

Quand on habite pas tout seul, il faut aussi faire des compromis vu que normalement eux aussi en font pour nous. Alors oui c’est énervant, mais il faut l’accepter. Pendant longtemps je voulais “changer” la manière de vivre, de consommer de mon copain et puis ça n’a pas marché, ça a provoqué une certaine frustration en moi car j’attendais de lui quelque chose qui n’est pas “lui”.

Aujourd’hui, j’accepte que parfois il mette un truc destiné au compost dans la poubelle ou qu’il rachète du dentifrice chimique , je ne peux pas contrôler sa vie, mes choix sont les miens et j’estime qu’il fait assez d’effort pour ne pas en plus l’embêter.

Donc zen, ce n’est pas grave, personne n’est parfait, le principal est de faire ce que l’on peut, en prenant son temps, pas à pas, c’est une vraie démarche et moi même je n’ai pas du tout atteint la perfection, il peut encore m’arriver  d’utiliser du shampoing en flacon, de faire la vaisselle avec du produit chimique etc… et tant pis c’est comme ça.

Et donc dans cette démarche est le venu le moment où je me suis dit il faudrait trouver une alternative au pastille lave-vaisselle chimique, je m’en faisais toute une montagne mais comme vous allez le voir la recette des pastilles lave vaisselle est super facile à faire, avec peu d’ingrédients et vraiment efficace. Petite précision quand même, si vous avez une vaisselle vraiment trop sale, je ne garantis pas que ça suffira mais pour de la vaisselle du quotidien ça fait bien son job.

recette-comment-fabriquer-ses-pastilles-lave-vaisselle-zero-dechet--lemondedejustine

Pour 24 pastilles lave-vaisselle , il vous faudra :

-60 g de cristaux de soude ( on trouve ça en magasin bio et peut être en droguerie)

-60 g d’acide citrique

-60 g de bicarbonate de soude

-60 g de sel ( sel marin ou gros sel)

-Un flacon spray où on mettra un peu d’eau

-Un bac à glaçon

Il faut mélanger les poudres dans un saladier et petit à petit “pshitter” un peu d’eau jusqu’à obtenir une préparation un peu mousseuse mais pas liquide. Si vous obtenez un rendu trop liquide il faudra rajouter des ingrédients poudreux. Au fur et à mesure que vous allez pshitter de l’eau , le mélange va devenir plus pâteux et là c’est parfait, vous n’aurez plus qu’à mettre la préparation dans les compartiments de votre bac à glaçon, laisser sécher 24 h et le tour est joué. Vous pouvez comme moi les conserver dans un bocal ou dans une boite hermétique.

Et c’est tout, cela peut vraiment être une petite habitude à mettre en place mais adieu les produits chimiques cracra dans votre vaisselle et adieu les emballages. N’hésitez pas à revenir me donner votre avis quand vous aurez testé la recette 🙂

Avez vous déjà fabriqué vos pastilles lave-vaisselle ?

recette-comment-fabriquer-ses-pastilles-lave-vaisselle-zero-dechet--lemondedejustine

 

 

 

Porter la culotte de manière bio et eco-responsable avec Olly

Porter la culotte de manière bio et eco-responsable avec Olly

Aujourd’hui , on va parler culotte, j’aurais jamais pensé au début du blog vous parler de culottes mais celle que je vais vous présenter n’est pas n’importe quelle culotte,  il s’agit d’une culotte biologique et éco-responsable de la marque  de lingerie parisienne : Olly que j’ai pu recevoir grâce à un partenariat par le biais d’Hivency.

Je vous ai souvent parlé de zéro déchets et de minimalisme ici mais je ne vous avais jamais parlé de lingeries , pourtant les vêtements et la lingerie sont une source de pollution énorme , fabriqués dans des pays pauvres par des gens maltraités qui travaillent dans des conditions désastreuses et inhumaines , niveau éthique et niveau produits toxiques utilisés , c’est vraiment pas ça.

D’ailleurs si vous avez Netflix, je vous conseille de visionner le reportage The true cost qui explique bien tout cela, il faut regarder la réalité en face, en achetant chez Primark, H&M , Zara et autres , nous avons un impact sur des millions de vies dans le monde, l’idée n’est pas de vous culpabiliser car moi la première il m’est arrivée d’acheter dans ces magasins là mais depuis un certain temps, j’ai décidé de me responsabiliser au niveau de mes achats niveau vêtements/lingeries/chaussures …

La lingerie est un vêtement qui est en contact avec nos parties intimes , des parties fragiles qu’il faut chouchouter. Comme avec les tampons et les serviettes hygiéniques, la lingerie classique comporte beaucoup de produits chimiques dangereux , des perturbateurs endocriniens, qui peuvent avoir une incidence sur le bon fonctionnement de nos parties génitales et de notre corps en général, C’est pour cela que je fais attention à ce que je consomme, je préfère acheter moins et mieux, même si c’est plus chers, la santé n’a pas de prix et l’éthique non plus.

olly-lingerie-culotte-coton-bio-lemondedejustine-avis

Mon avis sur le shorty éco-responsable Onyx

Place à la culotte que j’ai pu tester qui se prénomme Onyx qui est en fait un shorty, il est noir, fait en coton biologique, sans OGM ni pesticides, les teintures sont sans produits nocifs. Les lingeries Olly sont confectionnées en Hongrie. Ce qui en fait une culotte écologique , sans risque pour la santé, plus respectueuse de la nature et de l’homme. J’apprécie énormément la transparence de la marque et ses valeurs, j’ai ce besoin de consommer de façon responsable et en ayant accès aux informations.  La plupart des marques classiques ne communiquent pas sur la composition, la production et avec notre génération qui est de plus en plus consciente , j’espère qu’un jour ce sera normal.

Niveau confort :

Sa texture est extrêmement douce, le tulle donne son petit côté sexy et le petit bijou doré donne un aspect assez chic à cette culotte. La culotte taille très bien et un peu taille haute ce que j’apprécie pour cacher le petit bidou. Pour être honnête mes culottes sont tellement pourries et de mauvaises qualités, que je trouve ça vraiment agréable de porter celle ci, elle est vraiment confortable.

olly-lingerie-culotte-coton-bio-lemondedejustine-avis

Niveau entretien :

Olly conseille d’ éviter le sèche linge et de les laver en cycle délicat à 30°c ou encore mieux de les laver à la main. Personnellement je la lave à  30 °C et je n’ai aucun souci.

La marque propose d’autres modèles de culottes sur leur site, le prix de chaque culotte est de 29 euros, c’est sur que c’est assez onéreux mais la qualité est au rendez-vous et pas besoin d’avoir 10000 culottes non plus, il n’y a que 7 jours dans la semaine ;), si vous êtes intéressées, vous pouvez retrouver toute la gamme sur leur site : www.olly-lingerie.com

Accordez vous de l’importance à la composition de votre lingerie ? Si vous voulez me parler un peu de votre rapport avec votre consommation de vêtements et de lingerie, ça serait un plaisir d’en parler avec vous 🙂

 

 

 

 

gagner argent

Le dentifrice solide Crystal de Pachamamai et la brosse à dent en bambou my Boo !

 

Mon avis sur le dentifrice solide Crystal et la brosse à dent en bambou: se laver les dents en mode zéro déchet !

Mon avis sur le dentifrice solide à la menthe Crystal et la brosse à dent en bambou compostable My boo : le combo parfait pour se laver les dents en mode zéro déchet

Ça y’est , j’ai enfin sauté le pas. Comme je te l’avais dis dans mon article sur mes 8 commandements de la salle de bain zéro déchet, je viens te présenter mes deux produits chouchou et zéro déchet que j’utilise pour  laver mes dents de lapin.

C’est grâce à ma copine Julie du blog Blondie Julie d’ailleurs, que j’ai pu m’approvisionner.  Elle m’a fait découvrir un magasin de vrac dans le centre de Toulouse où j’ai pu trouver mon bonheur. Parce que ce qu’il me manquait pour finaliser ma routine “beauté” en mode zéro déchet était la brosse à dent et le dentifrice solide. Cela fait bien plus d’un mois que j’utilise ce combo donc je me sens à même de te donner mon avis.

Comme tu l’auras compris, dans une démarche de réduction des déchets, tout ce qui est jetable est à éliminer, il faut donc trouver des alternatives de remplacement. Surtout que les brosses à dents sont pour la quasi-totalité non recyclées.

Ce que j’aime avec le zéro déchet, c’est cette manière de consommer plus responsable et plus durable. Tous les changements que j’ai pu faire vont me durer sur le long terme, ça fait forcément des économies et en plus c’est bon pour la planète. Je ne vois vraiment pas de “contraintes” au zéro déchet, pour moi tout le monde est gagnant : notre planète, notre porte-monnaie et notre santé en arrêtant de consommer du plastique.

J’arrête de blablater et je te donne mon avis sur ces deux produits.

Mon avis sur la brosse à dent en bambou compostable – My boo

Cette brosse à dent est un de mes gros coup de coeur de ces derniers temps, qui l’aurait cru, une brosse à dent faire battre mon coeur ? ahaha, je rigole mais on en est pas loin. Le manche de cette brosse à dent est en bambou, il est doux, la brosse est légère, personnellement j’adore son apparence qui fait très naturel. Les poils de la brosse à dent BOO ( et le nom trop mignon, on en parle ? sont en nylon et sont 100% recyclables, vegans et sans bisphénol A. 

Je te l’ai dit cette brosse à dent a tout pour elle.

Niveau ressenti : la brosse est très très douce, j’ai choisi une dureté “médium” et franchement j’ai jamais eu une brosse à dent aussi douce. Elle nettoie très bien les dents, sans agresser, sans faire saigner les gencives, donc gros gros coup de coeur pour cette petite brosse à dent BOO 🙂 Au niveau de sa durée d’utilisation, c’est la même que pour une brosse à dent en plastique soit tous les 3/4 mois environ.

Au niveau du prix ,il faut compter 6 euros. C’est sur que c’est un peu plus cher, qu’une en plastique, quoique ça dépend des brosses à dents mais bon, tous les 3/4 mois ce n’est pas non plus une dépense de folie.

Les + : Son emballage qui est compostable également.

Le dentifrice solide Crystal – menthe

Tu en as peut être déjà entendu parlé, ce petit dentifrice commence à faire parler de lui sur la blogosphère et je vais te donner également mon avis. Pour la petite histoire, je ne trouvais pas de recette de dentifrice solide où j’arrivais à quelque chose de correct, depuis on m’a conseillé d’autres recettes que je dois tester mais, entre temps, je me suis pris celui-ci.

Depuis un petit moment, je suis complètement adepte des cosmétiques solides, je trouve ça plus pratique, plus économique et bien sur plus écologique. Comme tu peux le voir sur les photos, ce petit dentifrice est contenu dans une petite boite en fer et à l’intérieur on a un bloc de dentifrice solide. La boite est très hermétique et on peut facile l’emporter avec soi, il ne prends pas de place.

Pour l’utilisation, il suffit de frotter sa brosse à dent et voila. Je ne sais pas si c’est au top niveau hygiène mais bon, je nettoie toujours bien ma brosse à dent et en ce qui me concerne ça me pose pas de problème.

Au niveau du ressenti, le dentifrice ne mousse pas beaucoup contrairement à un dentifrice classique mais ça ne me dérange pas, on a un bon goût de menthe naturel, pas trop fort, ça n’arrache pas mais c’est suffisant pour laisser une haleine fraîche et légère. 

Au niveau de la composition, on est sur un dentifrice ultra clean :” Carbonate de calcium, argiles,, xylitol*, tensioactif doux, huile de coco*, glycérine*, menthe poivrée*, menthe des champs°, ° Issu de l’agriculture biologique.”

Je suis vraiment très contente de ce dentifrice et surtout j’allais oublié de préciser mais il suffit de très peu de produit pour se laver les dents. Niveau prix : il coûte 12 euros. Ça peut paraître cher pour du dentifrice mais comme je vous l’ai dit, il dure très longtemps. Honnêtement, je pense qu’il va me dure plus de 6 mois.

Il existe également goût fraise pour ceux qui n’aiment pas la menthe et pour les enfants par exemple 🙂

 

Mon avis sur le dentifrice solide à la menthe Crystal et la brosse à dent en bambou compostable My boo : le combo parfait pour se laver les dents en mode zéro déchet

Cet article t’a plu ? Partage le sur les réseaux sociaux ou épingle le sur Pinterest !

gagner argent

Zéro déchet dans la cuisine : les 5 commandements !

Mis en avant

 Zéro déchet dans la cuisine : les 5 commandements !

La cuisine, c’est  l’endroit où l’on produit le plus de déchets. Aujourd’hui, pour remédier à ce problème, j’ai décidé de te partager mes 5 commandements de la cuisine zéro déchet. Comme je le précise, ce sont les miens et il en existe sûrement d’autres, mais j’avance au fur et à mesure dans ma démarche et je ne prétends pas tout connaître et heureusement sinon ça serait pas marrant. D’ailleurs si tu en as d’autres que j’aurais oublié ou que je ne connais pas, n’hésite pas à les partager en commentaire. Sinon pour les débutants et ceux qui veulent s’y mettre : voici donc mes 5 commandements pour bien réduire ses déchets dans la cuisine.

Les 5 commandements de la cuisine zéro déchet- le monde de Justine

  • Le composteur est ton meilleur ami
  • Ne pas acheter plus que de raison
  • Le vrac, c’est la vie !
  • Cuisine !
  • Faire sa vaisselle en mode zéro déchet

On est bien d’accord que le but ultime est de ne pratiquement plus produire de déchets, mais forcément le résultat n’est pas toujours parfait. Ce qui est intéressant dans la vie, c’est de faire des erreurs et d’apprendre de ces dernières pour toujours faire mieux.

  • Le composteur est ton meilleur ami

Si tu es dans une maison avec un jardin, je te conseille vivement d’investir dans un composteur. Tu en as dans différentes matières, différents formats, différents prix. C’est la base qui te permettra déjà de ne plus jeter les restes alimentaires qui peuvent prendre beaucoup de place dans la poubelle. Quand on y réfléchit, c’est quand même un peu bête de jeter des restes ou des aliments périmés/pourris alors que ça pourrait permettre de fabriquer un super engrais pour son jardin ou celui de quelqu’un d’autre,.

Personnellement, celui que nous avons a coûté 30€ et on ne regrette absolument pas. Dans ce composteur, tu peux y mettre tous les restes organiques : restes de repas, épluchures, aliments périmés(sans l’emballage bien sur ) sachets de thé sans les agrafes, marc de café, coquilles d’œuf…

Tu peux retrouver toute la liste des aliments et produits compostables sur ce site : http://www.smnd.fr/Que-mettre-et-ne-pas-mettre-dans.html

Si tu n’as pas de jardin, il existe certaines municipalités qui proposent des composteurs collectifs, renseigne toi auprès de ta maire. En tout cas, je trouve l’idée géniale.

Si la tienne n’en propose pas, il existe le lombricomposteur, tu peux tout savoir à propos de celui-ci sur ce site : http://www.eco-worms.com/actualites/Il existe également des composteurs de maison sans lombric, contre l’exploitation des lombrics.


  • Ne pas acheter plus que de raison

Il va falloir également apprendre à faire des courses de façon raisonnée. Prends l’habitude de vider tes placards avant de refaire les courses et investis dans des bocaux en verre.

On a souvent une tonne de nourriture dans nos placards, frigo, congélateurs etc … apprends à cuisiner ce qu’il te reste. Sur le blog, dans la catégorie « Cuisine » tu trouveras plein de petites recettes, faciles, rapides et qui nécessitent peu d’ingrédients. J’ai également écrit un article sur la gestion de notre budget course avec mon chéri et comment on a réussi à bien diminuer nos dépenses. 

Tu vas économiser beaucoup d’argent et ne plus gaspiller la nourriture en procédant comme cela. Nous ne sommes plus en temps de guerre, inutile d’avoir 10 paquets de pâtes, 3 de lentilles et compagnie. Pareil pour les bouteilles d”eau, si l’eau du robinet chez toi est bonne, bois la, sinon il existe des filtres que tu peux installer sur ton robinet et d’autres moyens de filtrer l’eau du robinet.

  • Le vrac, c’est la vie !

Et ça ne coûte pas plus cher. Seulement, il faut prendre de nouvelles habitudes. Investis dans quelques bocaux en verre et achète le plus possible en vrac. Tu trouveras du vrac dans quelques grandes surfaces, malheureusement, ce n’est pas toujours possible d’amener ses propres contenants.

En magasin bio, c’est possible. Tu présentes tes contenants à la caisse, la personne pèse et fera la différence lorsque tu les auras remplis. Tu peux du coup, prendre seulement ce dont tu as besoin et ça ne te coutera pas forcément plus cher.

Pour ceux qui ont la possibilité de faire le marché, c’est l’idéal, tu peux prendre directement tes fruits et légumes dans ton cabas et pour les autres aliments il y a souvent des vendeurs de légumineuses et céréales et je ne pense vraiment pas que ça les dérangeraient de remplir tes contenants.

De même pour le fromage, la viande si tu en consommes, tu peux très bien ramener tes contenants chez le fromager ou le boucher, cela les surprendra peut être mais après il suffit de leur expliquer ta démarche.

Il existe également des magasins spécialisés dans le vrac, je n’en ai pas près de chez moi, mais il y en a un dans le centre de Toulouse que ma copine Julie m’a fait découvrir et qui est vraiment top, on y trouve de tout : de la cosmétique en passant par les céréales jusqu’à l’huile, le choix est varié et les prix très abordables. Tu peux regarder si tu  as des magasins proposant du vrac, près de chez toi grâce à l’application : ConsoVrac que tu peux télécharger sur son téléphone.


  • Cuisine !

Il est essentiel de cuisiner pour réduire ses déchets et être en meilleure santé. Plus besoin d’acheter des pizzas, des gâteaux industriels ou des yaourts, tu peux très bien faire les tiens.

Pour les personnes qui n’ont pas le temps, réserve toi quelques heures, le week-end par exemple, pour cuisiner en gros et congeler. Lorsque tu fais des cookies, des falafels par exemple, fais plus de pâte et congèle, cela te fera gagner du temps.

Personnellement, je trouve ça bien plus sympathique de manger des plats cuisinés par soi-même et frais que d’acheter tout prêt.


  • Faire sa vaisselle en mode zéro déchet !

Concernant la recette de liquide vaisselle maison, tu l’as trouvera sur le blog Among the animals à l’adresse suivante : http://www.amongtheanimals.com/diy-spray-nettoyant-liquide-vaisselle-a-faire-soi-meme/ Je compte bien t’en proposer une mais pour l’instant je n’ai pas encore lu le temps de te publier un article à ce propos.

Avant toute chose, réapprends à économiser l’eau lorsque tu fais ta vaisselle. Si tu as un lave-vaisselle, je te conseille de l’utiliser lorsqu’il est bien plein, à heure creuse et en mode économique, cela te fera moins gaspiller d’eau. Sinon, lorsque tu fais la vaisselle à la main, ne fais plus couler l’eau du début à la fin. C’est ce que je faisais avant et finalement j’ai appris à couper le robinet. C’est un conseil simple mais efficace.

Je mets un peu d’eau sur mon éponge, un peu de liquide vaisselle et je lave tout comme ça. Ensuite je rince tout.

Je trouve finalement, que c’est beaucoup plus écologique, plus économique et surtout la vaisselle est très bien lavée. Je te conseille également de rincer ta vaisselle à l’eau froide, cela te fera encore plus d’économie.

Au niveau de l’éponge, j’ai fabriqué des éponges tawashi à partir de vieux leggings en fin de vie, je t’expliquerai comment faire dans un article prévu qui devrait arrivé en mai, si j’ai le temps de l’écrire.

Il y a peut-être d’autres choses à mettre en place mais déjà, si tu fais ça, ça sera déjà super !

Raconte moi un petit peu si tu as entamé cette démarche de réduire tes déchets dans ta cuisine, est ce que tu as déjà mis en place certaines choses ? penses tu t’y mettre ? Je serais ravie d’échanger avec toi sur le sujet.

Les 5 commandements de la cuisine zéro déchet- le monde de Justine

Tu as aimé cet article ? Partage le sur les réseaux sociaux ou épingle le sur Pinterest !

gagner argent

Les jolies lingettes lavables faits main de La dame des gribouillis

Les jolies lingettes lavables faits main de La dame des gribouillis

Il y a quelques temps, Céline , La dame des gribouillis ,créatrice de lingettes lavables  m’a gentiment proposé de tester ses créations.

lingette lavables/ cotons démaquillants lavables- la dame des gribouillis-zero-dechet- mon avisAvec ma démarche zéro déchet et minimaliste, je consomme moins et donc accepte moins de partenariats mais lorsque “le produit” en question va dans le sens de ma démarche, c’est toujours avec plaisir que je teste pour toi.

Et en plus si c’est fait par des petites mimines passionnées et avec amour, je suis encore plus ravie de t’ en parler. La dame des gribouillis m’a donc envoyé 5 types de lingettes lavables en différentes matières que j’ai testé pendant un bon mois, de quoi te donner un avis objectif.

La dame des gribouillis ne proposent pas que des cotons démaquillants lavables pour le visage mais aussi différentes lingettes de toutes tailles et de différentes formes, des pochettes à langer, des bavoirs, des tabliers de cuisine …

Elles permettent d’éradiquer le sopalin et les cotons démaquillants jetables et ça je dis OUI ! Je te l’ai dit plusieurs fois mais même si tu  vas petit à petit dans une démarche de réduction de tes déchets , c’est toujours ça de gagner pour la planète, les cotons lavables sont à des prix abordables et ils te durent toute la vie , alors il ne faut vraiment pas avoir peur de changer tes habitudes.

En tout cas de l’hygiène des bébés, en passant aux  plus grands et même pour faire le ménage, la dame des Gribouillis propose vraiment des créations hyper mignonnes de qualité et je sais déjà chez qui je me tournerai quand j’aurais un bébé.

Mon avis sur les cotons démaquillants lavables

J’ai donc testé 4 matières différentes que je vais te présenter : le tencel, le bambou, le nid d’abeille et le microfibre. Chaque lingette se compose d’une face en coton , d’ailleurs, je suis complètement fan des motifs que j’ai reçu, ils sont vraiment très jolis.

lingette lavables/ cotons démaquillants lavables- la dame des gribouillis-zero-dechet- mon avis

De manière général, j’ai adoré le format des lingettes, ni trop petites, ni trop grandes, cette taille est parfaite pour se démaquiller ou pour se rafraîchir le visage. La dame des gribouillis propose des sets de 6 lingettes ce qui est suffisant et qui permet de pouvoir en utiliser pratiquement une par jour.

La lingette en bambou :

J’ai eu la chance d’en recevoir deux dans cette matière et tant mieux car c’est ma préférée pour me nettoyer le visage.La matière est très douce et me rappelle quelque chose de très sentimental : les oreilles de mon doudou lapin ( oui je dors encore avec mon doudou ahah tant pis j’assume !). C’est une alternative écologique car le bambou pousse plus vite et se régènère plus facilement que le coton.

Le bambou a également une capacité d’absorption 2 fois plus importante que le coton. Personnellement, j’adore l’utiliser et même après lavage le blanc persiste et j’ai moins de tâches restantes qu’avec d’autres cotons lavables que j’ai dans ma salle de bain, à voir sur le long terme, de toute façon ce n’est que “esthétique”.

lingette lavables/ cotons démaquillants lavables- la dame des gribouillis-zero-dechet- mon avis

La lingette en tencel :

Alors pour tout te dire , je n’avais jamais entendu parlé de cette matière. Le tencel est fabriqué à base de pulpe d’eucalyptus, c’est une matière très respectueuse de l’environnement. La matière est tellement douce, encore plus que celle au bambou je trouve, elle est parfaite pour les peaux sensibles et le démaquillage des yeux. En tout cas j’adore l’utiliser également.

lingette lavables/ cotons démaquillants lavables- la dame des gribouillis-zero-dechet- mon avis

La lingette en microfibre :

Le microfibre est un tissus absorbant, doux et souple, d’ailleurs j’utilise des chiffons microfibres pour faire le ménage et y a pas à dire c’est très pratique, très efficace et c’est une très bonne alternative au sopalin.

La lingette en microfibre s’utilise 1 fois par semaine ,pour un soin effet peeling au savon par exemple. Cette matière est très exfoliante, moins adaptée au démaquillage.

La matière est très douce, elle accroche un peu la peau, parfait pour un petit peeling du visage.

lingette lavables/ cotons démaquillants lavables- la dame des gribouillis-zero-dechet- mon avis

La lingette en nid d’abeille :

Cette matière est un peu plus rigide mais c’est une matière que j’aime beaucoup, je ne peux pas vraiment l’expliquer mais c’est très agréable au toucher. Ce n’est peut être pas la matière que je vous conseillerai si vous avez la peau très sensible, sinon elle est très efficace et démaquille et nettoie bien. La dame des gribouillis l’utilise surtout pour les bavoirs et lingettes de table car le nid d’abeille absorbe énormément et sèche très vite.

La lingette en nid d’abeille  peut servir pour essuyer/éponger. Céline m’a expliqué que cette matière était autrefois utilisée dans les salle de bains et cuisines comme torchon ou serviette de bain. Ces lingettes en nid d’abeille sont réalisées pour permettre aux petits de devenir autonome sur l’hygiène du visage lors des temps repas. Elle s’utilise sèche et sa taille est parfaitement adaptée aux mimines des enfants.

lingette lavables/ cotons démaquillants lavables- la dame des gribouillis-zero-dechet- mon avis

Comment bien laver ses lingettes ?

Les lingettes sont lavables de 40°C à 60°C maximum. Je n’ai pas eu de soucis quand je les ai lavé et comme je te le disais, le tissus redevient assez blanc alors que je m’étais démaquillée les yeux.

Où retrouver la dame des gribouillis ?

Tu peux retrouver les talentueuses créations de la dame des gribouillis sur sa page facebook  ,sur sa boutique alittlemarket et si tu es du 83, voici l’adresse de la  boutique : LOBO – 142 Avenue de Verdun 83600 Fréjus

Sinon voici quelques formules proposées : 

  • Set de 6 lingettes : 8€
  • 6 lingettes + une pochette de rangement: 12€
  • Pochon réversible composé de 24 lingettes : 37€
  • Microfibre pour les tâches ménagères 30x”30cm / 3€ pièce

Connais tu la dame des gribouillis ? Ces lingettes te tentent-elles ?