Enfants et études : comment les financer ?

Avoir des enfants est une véritable source de joie et de bonheur. Toutefois, ils représentent aussi une grande responsabilité, car les parents doivent faire le maximum pour subvenir à leurs besoins et leur offrir le meilleur en toute circonstance. A ce propos, l’un des devoirs fondamentaux des parents, c’est de financer les études de leurs enfants.

Pour y parvenir, ils peuvent choisir plusieurs options. La première est d’économiser pendant plusieurs années, dès la naissance des enfants, pour être prêt au moment de payer leurs études supérieures. Si ce n’est pas possible, vous pouvez aussi opter pour d’autres solutions comme les demandes de bourses ou les prêts étudiants. 

Les études en France peuvent parfois coûter très chères, et atteindre même plusieurs milliers d’euros par an. Alors que vous soyez déjà parents ou non, vous avez tout intérêt à lire la suite pour savoir comment assumer cette dépense et être de véritables soutiens pour vos enfants lorsqu’ils voudront préparer leur avenir.

Comment financer les études de son enfant ?

Pour de nombreux parents en France, l’éducation de leurs enfants passe avant toute chose. Ils commencent donc très tôt à penser au meilleur moyen pour financer leurs études. C’est une dépense qu’ils placent en priorité, même avant la préparation de leur retraite. Il faut savoir en effet que les études en France peuvent coûter vraiment chères parfois, surtout lorsque l’enfant choisit une filière complexe qui s’étend sur plusieurs années. C’est pour cette raison que pour offrir toutes les chances à leurs enfants, les parents choisissent différentes solutions pour trouver les ressources nécessaires afin de financer leurs études.

L’une des premières options possibles à ce propos, c’est de commencer très tôt à épargner. Il convient en effet d’anticiper sur cette dépense future qui vous attend, en mettant de côté de l’argent sous forme d’épargne. Plus vite vous commencez, moins vous aurez à faire d’effort pour obtenir une somme importante le moment venu. Il est vrai que généralement, les enfants ne savent réellement quelles études ils souhaitent faire, qu’après le bac. Cela signifie qu’il sera pour vous très difficile de prévoir avec précision le montant nécessaire pour financer leurs études. A ce niveau, ce qu’il faut savoir c’est qu’il vaut mieux en avoir trop que pas assez. 

En d’autres termes, n’hésitez pas à prévoir une somme importante. Si finalement la filière choisie par votre enfant ne coûte pas aussi chère que ce qui était prévu, vous pourrez utiliser la somme restante pour améliorer votre qualité de vie pendant votre retraite, investir, ou vous offrir un voyage à l’étranger. Quoi qu’il en soit, l’idéal est d’épargner le maximum en fonction de vos revenus, grâce à des options comme :

  • L’épargne simple 
  • L’assurance vie
  • Divers placements financiers, etc. 

La dernière option n’est pas toujours recommandée, car avec les placements il peut y avoir des risques de perte de capital. Alors demandez conseil à votre banquier afin de faire le choix le plus sûr possible pour garantir l’avenir de vos enfants. Vous pouvez aussi faire le choix de la sécurité avec l’épargne simple ou le contrat d’assurance vie. 

Si par contre l’épargne n’est plus une option pour vous, vous aurez la possibilité de recourir à un prêt bancaire. Le montant à obtenir dépendra de votre capacité de remboursement et de vos éventuelles dettes en cours. Néanmoins, vous pouvez avoir la garantie d’obtenir une somme suffisamment importante pour aider vos enfants à payer leurs études. Par ailleurs, il faut noter que le prêt étudiant se présente aussi comme une option, mais dans ce cas, c’est l’enfant lui-même qui s’engage auprès de la banque pour obtenir le capital dont il a besoin pour ses études.

Quelles sont les aides pour financer les études de son enfant ?

L’Etat a prévu des aides pour accompagner les étudiants qui n’ont pas la capacité de faire face aux dépenses liées à leurs études. Parmi ces aides on retrouve avant tout les bourses. Elles peuvent être nationales ou proposées par des organismes internationaux. Quoi qu’il en soit, il existe des conditions spécifiques pour accéder à ces bourses, et elles sont généralement liées à vos revenus et aux résultats de l’enfant sur le plan scolaire. Ainsi, s’il s’agit d’un élève brillant et qu’il répond aux critères sociaux liés à la bourse, il aura toutes les chances d’en bénéficier. 

En dehors des bourses, l’Etat permet aussi aux étudiants de bénéficier d’une aide au logement. C’est une subvention accordée à certains étudiants pour alléger les dépenses liées à leur logement. Son montant peut varier en fonction de plusieurs paramètres comme : la nature du logement en question, sa localisation, etc.

Combien coûtent les études supérieures en France ?

Selon l’orientation qu’un étudiant choisit, le montant à payer pour ses études supérieures peut énormément varier. Il faut savoir que :

  • Plus du tiers des jeunes bacheliers en France choisissent de s’inscrire à l’université. Dans certains cas, la formation à l’université est quasiment gratuite. Les 3 premières années de licence coûtent 184 €, les 2 ans de master coûtent 256 € par an. Si le bachelier choisit plutôt le DUT, la scolarité est pareille qu’à l’université. L’étudiant devra juste prévoir 217 € par an à ajouter pour la sécurité sociale.
  • Pour la prépa (classe préparatoire), la formation est totalement gratuite. Les cours de prépa se déroulant au lycée, l’inscription y est gratuite. Toutefois, puisqu’il faudra que l’étudiant fasse une inscription à l’université dans le même temps, ce dernier aura quand même à payer les frais de la scolarité de l’université.
  • Si l’étudiant s’inscrit pour un BTS et que l’établissement est public, c’est comme pour la prépa, la scolarité sera gratuite.
  • Pour les écoles d’ingénieurs, la scolarité y est un peu plus élevée. Il faut compter chaque année 610€, dans les écoles publiques qui sont les plus courantes. Toutefois, il faut signaler que ces dernières années certaines écoles publiques ont augmenté les frais de scolarité requis. Concernant les écoles privées d’ingénieurs, la scolarité y est bien évidemment plus élevée.
  • Les écoles de commerce sont celles qui ont les frais de scolarité les plus élevés. Elles sont pour la plupart créées à l’initiative des chambres de commerce et de ce fait, s’y inscrire revient plus cher qu’une école d’ingénieur. Pour les trois ans de licence, il faut compter entre 9000 et 15000 euros environ par an.

Il est toujours possible d’obtenir une bourse pour les écoles supérieures. Si un étudiant est boursier et s’inscrit dans un établissement public (université, BTS, DUT, écoles d’ingénieurs, ..), il est exempté de frais de scolarité. Il faut pour cela s’adresser au Crous en faisant une demande de dossier social sur leur site, du 15 janvier au 31 mai. Par ailleurs, il faut savoir qu’en tant que boursier, on est également exempté des frais de concours (pour les écoles de commerce ou d’ingénieurs).

Comme vous avez pu le voir, il existe plusieurs solutions qui s’offrent aux parents qui souhaitent financer les études supérieures de leurs enfants. Entre les épargnes, les contrats d’assurance vie, les prêts ou encore les bourses, vous n’aurez que l’embarras du choix. Il vous suffit de bien vous préparer à l’avance afin de choisir la meilleure solution en fonction de votre situation. De cette manière, quel que soit l’orientation de votre enfant concernant ses études supérieures, vous pourrez l’aider financièrement sans avoir à sacrifier votre propre bien-être.

Justine
Je suis Justine et je suis passionnée de web et de la vie en générale. J'ai décidé de créer ce blog pour partager toutes mes découvertes et mon savoir sur divers sujets comme la cuisine, la santé, la vie au quotidien, les animaux et les voyages.

Découvrez nos articles sur le même thème

Couchsurfing ou comment réduire ses frais de vacances ?

Pour le plaisir des rencontres interculturelles et des échanges entre inconnus, de nombreuses personnes partout dans le monde se rendent volontaires pour accueillir des...

Faire garder sa maison pendant les vacances : comment faire ?

C’est les vacances. Vous comptez vous éloigner de tout et de tous. Vous avez choisi une ville qui vous est complètement étrangère pour vous...

Que faire si je perds ou si je me fais voler mes papiers d’identité à l’étranger ?

Après de longs mois de durs labeurs, vous avez décidé de prendre une pause méritée et de partir en vacances seul(e) ou avec des...