La prime de naissance : qu’est-ce que c’est et comment l’obtenir ?

L’arrivée d’un enfant dans une famille est un évènement heureux, surtout pour les parents. Toutefois, cela s’accompagne généralement d’un grand stress, en raison des nombreuses dépenses occasionnées. Heureusement, vous avez la chance de pouvoir compter sur certaines aides de l’Etat destinées aux parents en difficulté. 

La prime de naissance est une aide que les parents peuvent obtenir au moment de la naissance de leur bébé. Pour en bénéficier, il faut remplir des formalités simples auprès de son assurance maladie et répondre aux conditions d’éligibilité mises en place à cet effet. Elles sont directement liées aux revenus des parents.

Comme vous devez sans doute le savoir, avec toutes les dépenses à assumer à l’arrivée d’un bébé, toutes les aides sont bonnes à prendre, surtout lorsqu’elles avoisinent 1000 euros. Vous avez donc tout intérêt à lire la suite, afin d’en apprendre le maximum sur la prime de naissance et les formalités pour en bénéficier. 

C’est quoi la prime de naissance et comment faire pour l’obtenir ?

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, la prime de naissance est une aide financière dont les parents peuvent bénéficier à la naissance de leur bébé. On parle aussi de prime d’adoption, dans le cas où il s’agirait de l’adoption d’un enfant. Cette aide financière est versée une seule fois pour chaque enfant, et vous pouvez l’obtenir auprès de deux organismes différents :

  • La caisse d’allocations familiales (CAF)
  • La mutualité sociale agricole (MSA).

La prime d’assurance fait partie des aides dont les familles peuvent bénéficier grâce à la PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant). Elle vous permet de faire face aux nombreuses dépenses que vous devez assumer pour accueillir votre enfant dans les meilleures conditions. Vous pourrez donc vous en servir pour acheter des équipements comme :

  • Un berceau
  • Des couches
  • Des vêtements
  • Des jouets
  • Des biberons, etc. 

Vous pourrez même l’utiliser pour préparer la chambre de bébé, refaire la peinture, coller du papier peint, acheter quelques meubles, etc. Ceci est possible car cette prime s’élève à un montant de 947,34 euros. Ainsi, elle pourra représenter un véritable réconfort pour les parents qui ont du mal à s’en sortir. Le plus intéressant, c’est qu’elle est proportionnelle au nombre d’enfants à naître. Par conséquent, pour des jumeaux, vous recevrez une prime de naissance équivalente à deux fois la somme de 947,34 euros. Pour des triplés, il faudra multiplier le montant par trois. 

Le deuxième point positif de cette aide financière que représente la prime de naissance, c’est qu’elle est assez facile à obtenir. En effet, tout ce que vous aurez à faire pour en bénéficier, c’est de déclarer votre grossesse auprès de la CAF et de la CPAM. Vous devez effectuer cette formalité avant la 14ème semaine de la grossesse. Vous n’aurez pas à fournir un dossier composé de nombreuses pièces, rassurez-vous. Il vous suffira de vous munir de votre carte Vitale et le tour est joué. 

Vous aurez néanmoins besoin de l’aide de votre sage-femme ou de votre médecin traitant. Alors n’hésitez pas à leur demander dès que vous en aurez l’occasion. Vous devez savoir aussi qu’en réalité, la prime d’assurance ne s’adresse pas vraiment à toutes les familles. Il faut en effet remplir quelques conditions liées à vos revenus pour en bénéficier. Il convient donc de bien se renseigner sur le sujet avant d’entamer les démarches. 

Quelles sont les plafonds de revenus pour obtenir la prime de naissance ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, il existe des dispositions concernant les conditions de revenus pour les familles qui souhaitent bénéficier de la prime de naissance. En d’autres termes, vous pouvez ne pas être éligible, si la loi considère que vous gagnez suffisamment d’argent pour faire face à l’arrivée de votre bébé. Si malheureusement vous n’êtes pas éligible, sachez qu’il existe d’autres aides dont vous pourrez bénéficier à la naissance de votre bébé, notamment auprès de votre mutuelle de santé. Elles ne sont pas soumises à des conditions de revenus, et par conséquent sont accessibles à tous. 

Pour en revenir à la prime de naissance en particulier, si vous souhaitez en bénéficier, vous devez vous intéresser aux revenus obtenus deux ans plus tôt par votre ménage. Autrement dit, si vous souhaitez faire une demande de prime de naissance pour une grossesse en 2021, il faudra étudier vos revenus de l’année 2019. Les plafonds à ne pas dépasser sont déterminés en fonction de plusieurs paramètres tels que : le nombre d’enfants à charge, le nombre de revenus du ménage, la situation familiale du couple, etc. Pour plus de précision, voici un aperçu des plafonds de revenus à respecter pour profiter de la prime de naissance. A noter que l’enfant à naître est considéré comme un enfant à charge. Ainsi :

  • Pour un enfant à charge : avec un seul revenu dans le foyer il faudra rester dans la limite de 32 455 euros, et avec deux revenus, le plafond est de 42 892 euros.
  • Pour deux enfants à charge : avec un seul revenu dans le foyer il faudra rester dans la limite de 38 946 euros, et avec deux revenus, le plafond est de 49 383 euros
  • Pour trois enfants à charge : avec un seul revenu dans le foyer il faudra rester dans la limite de 46 735 euros, et avec deux revenus, le plafond est de 57 172 euros.

A partir de là, il faut savoir que pour chaque enfant à charge supplémentaire, le plafond sera augmenté de 7 789 euros, et ceci quel que soit le nombre de revenus du foyer. 

Quelques informations supplémentaires sur la prime de naissance

La prime de naissance à laquelle vous avez droit à l’arrivée de votre nouveau-né, est versée en une seule fois, et vous êtes libre de l’utiliser comme cela vous convient. Vous pourrez donc choisir de l’utiliser pour préparer la chambre du bébé, pour lui offrir des vêtements, ou plutôt la garder pour assumer les dépenses liées à ses besoins pendant les premiers mois de sa vie. Quoi qu’il en soit, le montant dû en fonction du nombre d’enfant vous est versé au plus tard avant la fin du deuxième mois après la naissance de l’enfant.

S’il s’avère que vous êtes également éligible à l’allocation de base de la PAJE, alors vous pourrez recevoir ces deux aides financières au même moment. Par ailleurs, il est important de rappeler que la prime de naissance n’est pas accordée uniquement pour les premiers nés. En effet, c’est une aide dont vous pourrez bénéficier à chaque grossesse. Il suffit de remplir les conditions de revenus et de déclarer la grossesse avant la 14ème semaine tel que cela est recommandé. 

Comme vous avez pu le voir, la prime de naissance n’est rien d’autre qu’une aide que vous pouvez recevoir de votre assurance à la naissance de votre bébé. Elle est accordée à toutes les familles, mais sous certaines conditions. Alors si vous souhaitez en profiter, n’hésitez pas à prendre en compte les conseils énumérés plus haut. Vous pourrez ainsi effectuer dans les délais réglementaires, toutes les démarches nécessaires pour en bénéficier. Ce sera une véritable aide qui vous permettra d’assumer une partie des nombreuses dépenses liées à l’accueil d’un nouveau-né.

Justine
Je suis Justine et je suis passionnée de web et de la vie en générale. J'ai décidé de créer ce blog pour partager toutes mes découvertes et mon savoir sur divers sujets comme la cuisine, la santé, la vie au quotidien, les animaux et les voyages.

Découvrez nos articles sur le même thème

Faire une coloration acajou avec du henné, la recette.

Il existe un bon nombre de hennés et que vous soyez blonde, brune ou que vous ayez les cheveux blancs, un type de henné est fait pour...

Couchsurfing ou comment réduire ses frais de vacances ?

Pour le plaisir des rencontres interculturelles et des échanges entre inconnus, de nombreuses personnes partout dans le monde se rendent volontaires pour accueillir des...

Faire garder sa maison pendant les vacances : comment faire ?

C’est les vacances. Vous comptez vous éloigner de tout et de tous. Vous avez choisi une ville qui vous est complètement étrangère pour vous...