Quel modèle de chaudière pour votre maison ?

Choisir une chaudière n’est pas toujours facile. Avec la variété de modèles et la nécessité de faire des économies sur les factures d’énergie, on se retrouve parfois dans l’embarras de choix. Pourtant, le besoin est là et il faut faire un choix. Pour vous aider à vous fixer, nous vous présentons ici les principaux modèles, leurs caractéristiques respectives, leurs forces et leurs faiblesses. Découvrez-les

Quelques éléments à analyser avant l’achat

Avant d’aborder l’essentiel de notre propos, nous souhaitons attirer votre attention sur trois éléments déterminants. Quelle que soit la performance de votre chaudière, vous aurez du mal à en jouir si l’isolation de votre logement est défaillante. Dans un premier temps, vous devez donc vérifier la performance de l’isolation thermique de votre logement. 

Il est aussi important d’évaluer votre besoin d’eau chaude sanitaire et de chauffage avec le plus de précision possible, car cela vous permettra d’avoir une idée précise sur la puissance optimale que doit avoir votre futur appareil pour subvenir à vos besoins de chauffage. Cela vous évitera surtout d’acquérir un appareil trop ou pas suffisamment puissant. 

Devront également être pris en considération :

  • Le nombre des habitants du logement et sa taille ;
  • Le taux d’occupation ;
  • Les éventuels projets d’agrandissement ;
  • L’espace disponible pour l’installation ;
  • Le montant maximal que vous êtes prêt à investir dans l’achat de la chaudière.

Dès que ces détails sont réglés, vous pouvez passer au choix d’une chaudière.

Quel type de chaudière faut-il rechercher ?

En fonction du modèle, les chaudières utilisent divers types de combustibles. Il est donc important de déterminer le combustible avec lequel vous souhaitez alimenter votre appareil avant de le choisir, parce que ce paramètre jouera sur votre facture d’énergie. En fonction de vos préférences, voici les types disponibles sur le marché :

Les chaudières à gaz

Robustes, silencieuses, peu polluantes et plus économiques que les modèles à fioul et à électricité, leur puissance et leur rapidité de chauffe conviennent aux besoins de chauffage élevés. Elles se branchent au réseau de Gaz Naturel de Ville et ne sont donc adaptées qu’aux maisons reliées au GNV.

Les chaudières au fioul

Elles produisent très vite de la chaleur et sont plus adaptées aux logements ayant une très grande surface. Enterrée ou aérienne, ce type de chaudière exige l’installation d’une cuve indépendante assez grande destinée au stockage du fioul. 

Et puisque vous pourrez avoir du fioul partout en France, vous ne dépendrez pas d’un réseau de distribution comme c’est le cas avec les chaudières à gaz. Il faut aussi noter qu’elles sont polluantes.

Les chaudières électriques 

Elles sont pratiques, propres, non polluantes, compactes et silencieuses. Elles fonctionnent sans combustible et n’ont pas besoin de conduit d’évacuation ou d’espace de stockage d’énergie. Elles peuvent compléter un système de chauffage existant et ne peuvent chauffer que les petits espaces.

Les chaudières à bois et à granulés de bois (pellets)

Alimentées aux bûches de bois ou aux granulés de bois/pellets, les chaudières de bois font partie des modèles les plus économiques. Ce sont des appareils efficaces, économiques et écologiques.

Simples, les modèles à bûches offrent un excellent rendement. N’ayant que quelques heures d’autonomie, elles doivent être rechargées journellement. Le rechargement de combustible est manuel et il faut stocker les bûches dans un lieu sec.

Pour ce qui est des modèles à granulés ou à pellets, ils offrent une autonomie généreuse qui peut s’étendre sur des mois, puisqu’ils sont équipés d’un silo qui assure l’alimentation automatique. Ils peuvent servir de chauffage d’appoint ou de chauffage principal.

Certes, il faut de l’espace pour stocker les granulés et installer le silo, c’est un système performant, moins cher que le fioul et le gaz, avec un rendement allant de 80% à 95%. 

Quelle technologie faut-il rechercher ?

En dehors des chaudières dotées de la technologie classique, vous aurez le choix entre :

  • Les chaudières à condensation : alimentées au gaz ou au fioul, elles portent l’eau à une température de 90° et offrent le meilleur rendement. 
  • Les chaudières basse température : elles portent l’eau à une température de 40 à 60° et consomment donc moins de combustible, ce qui permet de réaliser près de 20% d’économie sur les factures d’énergie.

Le rendement de l’appareil

Le rendement d’un appareil donne une idée sur le niveau d’économie d’énergie qu’il promet. Et puisque le chauffage fait partie des plus grosses dépenses des ménages français, vous devriez opter pour un modèle qui permettra de réduire vos charges énergétiques. Les chaudières les moins énergivores se reconnaissent à partir de leur étiquette énergétique. 

Pour ce qui est du rendement, c’est une grandeur exprimée en pourcentage et représentant le rapport entre l’énergie produite par la chaudière pour chaque unité d’énergie consommée. Ainsi, un rendement élevé indique que votre chaudière vous fera réaliser de très bonnes économies d’énergie. 

En outre, si vous souhaitez bénéficier d’aides financières, vous devrez aussi tenir compte de l’efficacité énergétique saisonnière de l’appareil. Comme le rendement, cette grandeur est également exprimée en pourcentage et indique la performance énergétique de l’appareil à travers les étapes de son cycle de chauffage (mode veille, changement de température, etc.) 

La puissance de la chaudière

Pour un bon niveau de confort, la puissance de votre chaudière doit être adaptée au volume de l’espace à chauffer, au nombre d’habitants, à la qualité de l’isolation thermique du logement et au climat. Si l’appareil est sous-dimensionné, le débit d’eau chaude sera faible et votre consommation de combustible sera importante, puisque la chaudière devra fonctionner en surrégime.

A titre indicatif, pour une chaudière destinée au chauffage seul, choisissez un modèle délivrant une puissance de 12 à 20 kW pour un appartement de superficie inférieure à 100m²  et supérieure à 20 kW pour un appartement de superficie supérieure à 100m². Pour une chaudière destinée à la fois au chauffage et à l’eau sanitaire, il vous faudra une puissance de 23 à 28 kW pour un espace de moins de 100m². 

La production d’eau chaude sanitaire

Il existe plusieurs types de chaudières. On distingue les modèles dits simples et ceux dits mixtes. Les premiers ne sont pas capables de produire de l’eau chaude. Ils ne peuvent que fournir du chauffage. Les deuxièmes par contre produisent de l’eau chaude et fournissent du chauffage. Si vous optez pour ces derniers, il vous faudra choisir, en fonction de votre besoin d’eau chaude en temps réel, l’un des 4 modes de production d’eau chaude suivants :

  • Le mode instantané ;
  • Le mode semi-instantané ;
  • Le mode mini-accumulé ;
  • Le mode ballon intégré.

Le choix du mode le plus adapté à vos besoins vous évitera d’alourdir votre facture énergétique.

Quelle position pour la chaudière : au sol ou au mur ?

Étant donné que l’appareil devra nécessairement occuper un espace, le modèle de chaudière à choisir dépendra également de l’espace disponible dans votre logement. Vous pourrez choisir une chaudière au sol ou opter pour une chaudière murale. 

Les modèles muraux sont souvent plus compacts et permettent de conserver de la place au sol. Et même s’ils sont moins robustes que leurs homologues au sol, ils sont moins onéreux. Quant aux chaudières à gaz au sol, elles sont plus puissantes, plus chères et pratiques pour les grands logements. 

Voilà donc en quelques points, les principaux éléments qu’il vous faut connaître pour choisir la chaudière la plus adaptée à vos besoins.

Découvrez d’autres articles sur le thème de la maison:

Justine
Je suis Justine et je suis passionnée de web et de la vie en générale. J'ai décidé de créer ce blog pour partager toutes mes découvertes et mon savoir sur divers sujets comme la cuisine, la santé, la vie au quotidien, les animaux et les voyages.

Découvrez nos articles sur le même thème

Faire une coloration acajou avec du henné, la recette.

Il existe un bon nombre de hennés et que vous soyez blonde, brune ou que vous ayez les cheveux blancs, un type de henné est fait pour...

Couchsurfing ou comment réduire ses frais de vacances ?

Pour le plaisir des rencontres interculturelles et des échanges entre inconnus, de nombreuses personnes partout dans le monde se rendent volontaires pour accueillir des...

Faire garder sa maison pendant les vacances : comment faire ?

C’est les vacances. Vous comptez vous éloigner de tout et de tous. Vous avez choisi une ville qui vous est complètement étrangère pour vous...